Latest Posts

Coaching La colonne vertébrale de l’identité

Trop longtemps que je n’ai pas pris le temps de publier un article sur le blog. Mea Culpa pour les lecteurs mais le temps passe si vite et ne peut malheureusement jamais se rattraper.

En résumé, 1.5 mois se sont écoulés par rapport à la publication de mon dernier article. Une pénurie en terme de rédaction mais d’une richesse folle quant au développement de soi et de la compréhension de ma construction identitaire.

C’est pour cela aujourd’hui qu’il me semblait opportun de partager l’outil de Vincent Lenhardt, désigné comme  »La colonne vertébrale de l’identité ou du sens », qui m’a véritablement aidé à franchir un pallier dans la compréhension de mon Moi intérieur.

Il est ici question de vous donner des informations sur la représentation de ce concept tel qu’il est possible de le trouver sur le net, mais surtout et bien plus encore, de vous livrer l’interprétation que j’ai pu en faire et notamment l’histoire que j’en ai tirée.

Résumé du concept

Le concept définit en 9 vertèbres la structuration d’une personne. Il les distingue en 2 groupes: celles qui relèvent de l’Important et celles qui relèvent de l’Essentiel.

Il montre que l’essentiel est au cœur de l’important dans un système ou chaque vertèbre est un maillon constitutif de l’identité d’une personne. Il est possible qu’à tel ou tel moment de la vie, l’une de ces vertèbres soit plus ou moins fragilisée. Ainsi, même si la personne conduit une activité ou exécute une tache au niveau opérationnel, les autres aspects de son identité sont activées.

La question du sens touche la personne au niveau de l’essentiel. Il importe donc de veiller à la compatibilité de l’objectif avec les valeurs, la réalité et le sens. Les Personnes ne se sentiront bien dans leur tache que si le sens donné à l’action a également du sens pour elle.

colonne-vertebrale-de-identite

Le Sens…

Tout se joue ici sur la notion de SENS – l’ensemble des vertèbres contribue à apporter du Sens dans nos actions et nos décisions. Avec du sens, en le mettant au cœur de nos décisions, nous construisons nus même notre propre sécurité ontologique.

colonne-vertebrale-et-sensUne histoire pour comprendre…

Le Responsable Donneur d’Ordrecolonne-vertebrale-donneur-ordre

Il était une fois Mr Manager, pris par son travail, passionné mais avec toujours cette sensation de courir après le temps qui passe et sans jamais pouvoir faire tout ce qu’il a à entreprendre. Situation frustrante par moment,sensation que les autres ne le comprennent pas, ne saisissent pas les enjeux qui se jouent. Il a le sentiment qu’en se reposant sur sa forte capacité à faire et produire, il va soulager ces collaborateurs en assumant une partie importante de la charge de travail. Centré sur lui-même, il pense avoir raison, sacrément raison, jusqu’au jour ou…

Un audit, pour faire le point…

Le point sur des visions différentes relatives au travail, aux relations humaines, exprimé par l’ensemble des collaborateurs. Les prismes et les cadres de référence sont différents, bien différents, ce qui, en fait, constitue la richesse même de l’homme dans son unicité. Mr Manager se cantonne à n’être que Responsable Donneur d’Ordre.

Le Responsable Ressource

colonne-vertebrale-responsable-ressourceComment accepter la prise de conscience amère, en faire le deuil, repartir de l’avant et évoluer vers un autre Moi ?

Mr Coach est la pour cela, bien sur, en tant qu’accompagnateur et guide pour orienter les réflexions vers cette évolution nécessaire et vitale. Identifier dans la colonne vertébrale de l’identité de Mr Manager le terreau fertile dans lequel semer les premières graines pour faire émerger du Sens. Construire à partir des qualités exprimées et faire grandir.

Petit à petit, au regard de sa capacité à changer, le chemin se construit sur la base du triptyque, questionnement habile, travail de réflexion individuel en auto-responsabilité et partage avec Mr Coach. Le travail se fait par étape successive, au gré des demandes de Mr Manager, en commençant par les vertèbres, d’abord managériales et professionnelles, car plus techniques et plus faciles…L’important est ainsi abordé, Mr Manager comprend mieux les choses, voit l’intérêt de se centrer sur l’Autre, rentrer en lien et comprendre les enjeux qui se jouent chez l’Autre.

La mue est commencée et il se transforme en Responsable Ressource. Cette mutation est inéluctable, une fois passée la zone de turbulence propre à tout changement de phase, le ciel apparaît plus bleu et le retour en arrière n’est plus envisageable car synonyme de régression.

Le Responsable Donneur d’Ordre

colonne-vertebrale-responsable-porteur-de-sensDe manière insidieuse, le processus de changement dans l’Important ne peut émerger sans une réelle remise en question de ce qui constitue l’Essentiel même du Soi. Seulement, au départ, cela reste dans le domaine de l’inconscient de Mr Manager, mais Mr Coach, lui, sait déjà que des frontières bougent et s’entrechoquent comme des plaques tectoniques au sein des vertèbres individuelles, psychologiques, voire au-delà. En réalité, le déblocage des étages du dessous se joue principalement aux étages supérieurs !!!

Mr Coach connaît cela par cœur et se doit d’agir en intelligence de situation au regard de la prise de conscience de Mr Manager vis-à-vis de cet état de fait. Le questionnement de Mr Coach peut conduire à cela, sans être intrusif, bien sur, mais nécessairement en donnant un éclairage autre, sur la base de pieds de références différents qui amènent à réfléchir autrement.

Mr Coach a fait décoller la fusée, et celle-ci ne s’arrêtera qu’à l’aune des objectifs individuels fixés par Mr Manager ou bien des croyances limitantes qu’il lui reste à lever. L’Essentiel est au cœur de la réflexion : Quelles sont mes valeurs, le sens que je donne à ma vie et comment je contribue ?

Ce parcours initiatique est infini et place Mr Manager, en position Méta, en capacité de prendre le recul nécessaire sur les situations vécues. Associant l’Autre au cœur de ses réflexions, à l’écoute et dans le souci de comprendre, sans pour autant interpréter et juger, il devient l’Homme fédérateur Responsable Porteur de Sens.

Il a compris le concept de la colonne vertébrale de l’Identité et du Sens qui se veut subtile et fragile, en équilibre perpétuel et qui par conséquent demande d’être entretenue en conscience et avec régularité.

Mr Coach a fait le job !!! La construction identitaire étant au cœur de la relation d’aide…Plus Mr Manager aura saisi ce qui se passe aux étages supérieurs, plus il sera en capacité d’appréhender ce qui se joue dans le monde professionnel, prendre du recul, sortir des jeux psychologiques, donner du sens au travail collectif et co-élaborer une vision partagée du travail pour que tout un chacun, dans l’organisation, trouve sa place et du sens en ce qu’il fait au quotidien.

Colonne vertébrale du Sens…CQFD comme dirait Mr Coach…

 

Comment faire pour passer à l’action

Dans un premier temps, force est de constater que le passage à l’action implique forcément une dose de peur car il nous conduit à réaliser des choses nouvelles et sortir de notre zone de confort.

C’est important d’être conscient de cet état de fait et d’être ‘’OK’’ avec cela car nous sommes tous confrontés à ce phénomène qui est normal, et ce même les plus grands orateurs.

Pour pouvoir y remédier ou en atténuer les effets, il est primordiale pour chaque nouvelle action de réfléchir, au préalable, au 6 étapes présentées ci-après:

Pourquoi faire cette action est important pour moi?

pourquoiJe dois savoir exactement en quoi faire cette action est essentielle pour moi et ce qu’elle m’apporte dans mon chemin de vie.

Vais-je avoir un gain émotionnel lié par exemple à l’augmentation de mon estime de soi, de ma confiance en moi? Vais-je être fiers? Serais-je inspirant en m’employant à cette action? Y retrouverai-je un gain financier? etc…

Aristote dit ‘’Le désir est l’unique force motrice’’, ce qui résume bien le fait que ce qui nous motive réellement, c’est en effet bien la carotte qu’il y a au bout du chemin ou alors l’évitement du bâton.

Du coup, si nous ne passons pas à l’action, c’est que certainement, de manière inconsciente, nous éprouvons plus de confort à ne rien faire…Le désir de passer à l’acte est moins fort que celui de ne rien faire…A réfléchir non?

Chacun doit par conséquent mener un travail personnel pour bien se comprendre et identifier les blocages ou raisons qui nous maintiennent parfois dans l’immobilisme.

Quel est le prix à payer si je ne passe pas à l’action?

prix-a-payerRappelons nous tous que nous avons forcément eu une opportunité que nous n’avons pas pu ou osé saisir. Quelle douleur et quel regret? Et plus elle était grosse, plus le temps a été long pour s’en remettre…

La bonne nouvelle dans tout cela, c’est que nous apprenons de nos expériences passées et que nous savons que l’inaction peut conduire à la douleur…Aussi, si nous sommes conscients des effets négatifs que cela procure, nous devons trouver la motivation interne pour se ressaisir, rebondir, aller de l’avant et ne pas laisser passer la prochaine opportunité sous notre nez…

Quel est le pire qu’il puisse m’arriver si je passe à l’action?

scenario-catastropheIl convient ici de se placer dans le pire des scénarios possibles, dit le ‘’scénario catastrophe’’. Suis-je prêt à vivre cela, étant entendu que la plupart du temps, il s’agira bien plus d’un fantasme qui aura bien peu de chances de se produire…Et oui, notre imagination est fertile et sans limite…

Je pense sincèrement qu’il est préférable d’être ‘’ok’’ avec un futur hypothétique qui se produirait dans le pire des cas, plutôt que de ne rien faire, et faire partie d’une majorité inactive qui regrette à la fin de sa vie de ne pas avoir osé…Aussi, honorons nous et impliquons nous pour nos rêves…

(suite…)

Pourquoi passer à l’action

Action: Transformer la théorie en pratique

passer a l'actionLe passage à l’action permet clairement de transformer la théorie en résultats pratiques et opérationnels.

Il est un fait que la connaissance, c’est un bon point de départ mais cela ne fait pas tout et c’est pourquoi, il est primordiale de se jeter à l’eau et d’avancer dans l’action.

Les actions, pour quoi faire? Eh bien, bâtir et construire une vie passionnante et inspirante !!! Tout le monde a compris…

Le travail préalable au passage à l’action repose sur la vision éclairée de ses objectifs de vie, la connaissance de ses valeurs et de ses forces mais aussi des moyens permettant de rentrer en lien avec l’autre pour nous aider à avancer sur notre chemin.

Quand il y a du stress, c’est que c’est important…

stress = importantLa plupart du temps, une fois ces préalables levés, à l’heure de passer à l’action, nous ressentons de la peur et du stress, qui s’avèrent être des réactions normales qui nous indiquent l’importance que cela représente à nos yeux.

Voilà, c’est tout simplement important pour nous…Mais devons-nous rester dans la peur et ne pas faire? Non , bien entendu, l’atteinte de l’objectif nous fait peur souvent car il nous paraît difficile d’y arriver et que nous ne savons pas comment y parvenir.

 

Un premier petit pas…

un premier petit pas pour passer a l'actionMais nous devons garder en tête qu’il ne sert à rien de vouloir courir trop vite, et qu’une première action, aussi petite soit-elle, en direction de nos rêves, est certainement le premier petit pas d’une longue série à venir.

J’aime beaucoup l’adage ‘’Rome ne s’est pas faite en 1 jour’’, il en est de même de nos rêves!!!

Aussi, il est important de revenir les pieds sur terre, ne pas procrastiner et se dire que le moment sera plus opportun plus tard, et déterminer tout de suite cette toute première action à entreprendre. Et l’entrevoir comme une réelle prise de décision et un déclic qui nous met en mouvement sur le chemin de nos rêves…

A la fin de la lecture de cet article, vous devez réfléchir et poser l’acte de faire cette première action. Décidez, tous les matins, de vous poser la question : ‘’Qu’est ce que je peux faire aujourd’hui qui me rendra fiers de moi ce soir?’’

Je pratique tous les matins et les actions que j’ai pu entreprendre ont été par exemple: aider un collègue à rédiger une lettre de motivation, renégocier mon crédit bancaire, oeuvrer pour une association, faire du théâtre, déjeuner avec une personne précise, reprendre contact avec mon meilleur ami d’il y a 20 ans, etc…

Nous n’arrivons pas tous les jours à être satisfait de ce que nous avons accompli et ce, pour différentes raisons, fatigue, stress, maladie, manque de motivation mais au final, en acceptant avec gratitude le chemin déjà accompli, en restant focalisé sur l’avenir avec conscience, nous ne pouvons qu’être fiers de nous. Il s’agit juste de se retourner en arrière et si vous avez le sentiment que vous avez grandi et progressé, alors, c’est que vous êtes sur la bonne voie.

Le bon état d’esprit…

bon-etat-esprit-positifUne autre règle pour passer à l’action consiste véritablement à se mettre dans le bon état d’esprit, se motiver, se dire que c’est possible, ne pas orienter ses pensées sur les choses négatives de la vie mais plutôt sur celles qui nous nourrissent et nous donnent du plaisir.

Par exemple, il vaut mieux se dire ‘’Je peux compter sur toi, tu es persévérant’’, que ‘’Je suis une grosse merde qui a peur de tout…’’.

Quand nous mettons nos pensées orientées vers du négatif, nous nous détournons de nos objectifs et forcément, nous n’avançons pas.

Par conséquent, passez à l’action pour transformer vos vies et avoir de nouveaux résultats. Pour ce faire, il convient de répéter tous les jours, autant que nous pouvons, une nouvelle petite action en direction de nos rêves. Il ne s’agit pas ici de la voie de la facilité…bien au contraire!!!

L’effet cumulé !!!

effet-cumule2Mais, l’effet cumulé s’avère être bien souvent supérieur à la somme des petits résultats que nous obtenons. La partie est dans le tout et le tout est dans la partie…Autrement dit, ces résultats contribuent à construire une nouvelle personne qui évolue, de plus en plus à l’aise avec le passage à l’action et l’inconfort induit…

Alors, un seul mot d’ordre. Passez à l’action!!!

Les caractéristiques pour rentrer en lien avec les gens

Quel savoir être développer pour mieux communiquer avec les autres?

De mon point de vue, les principales caractéristiques à renforcer sont les suivantes:

L’ouverture

réalité ou visions différentesIl est nécessaire d’être dans une attitude d’ouverture aux gens, à des cultures différentes, à des modes de pensées différents et de ne pas s’enfermer dans ses propres schémas.

Nous devons être conscient que, chaque individu, a des cadres de références qui lui sont propres, et qui sont issus de notre enfance et de nos expériences passées.

L’exemple le plus représentatif pour expliquer cette état de fait est l’analyse que nous pouvons porter sur l’image de Boring. Alors, vous voyez quoi? La vieille dame ou la jeune demoiselle? Et pourtant, le tout à partir de la même image, de la même réalité!!

En terme d’ouverture, il convient également d’ouvrir son corps, d’exprimer, par la voie non verbale, le fait que nous sommes dans l’accueil et non dans la crainte et la peur de l’autre.

synchronisationUne autre petite expérience pour illustrer ceci. Essayez lors d’une conversation avec un tiers de croiser les bras ou bien de froncer les sourcils. Vous allez voir que, automatiquement, l’autre va calquer son attitude sur la votre par mimétisme. Ceci s’appelle le phénomène de synchronisation. Je suis toujours assez surpris d’observer ce dernier lors des discussions au travail ou avec les amis. Soyez un sceptique optimiste et testez-le!!!

C’est pourquoi, si vous êtes dans une position amicale d’ouverture, l’autre va se synchroniser et être dans la mêm attitude. C’est mécanique…

Par conséquent, nous devons tout le temps veiller à avoir à la fois une ouverture mentale et également une ouverture physique.

(suite…)

La technique d’approche en communication

La communication en 1 phrase…

entrer en lienComment faire pour aborder les gens et rentrer en lien avec eux?

D’après vous, existe-t-il une phrase ultime qui permette d’approcher en toute circonstance un ou une inconnue?

Eh bien non. Ca n’existe pas!!! dommage, pas de phrase générique à ressortir à chaque fois. Ce serait tellement simple, pas vrai?

Néanmoins, force est de constater qu’il existe des personnes plus ou moins habiles et douées pour entrer en relation avec un tiers. C’est bien que la communication, cela se travaille avant tout et qu’il s’agit bien d’expérimenter, répéter les choses pour apprendre et progresser.

Aussi, pas de phrase ultime ne veut pas pour autant dire inexistence d’approches et de techniques.

En effet, avant d’aborder un tiers, pour construire votre phrase d’accroche, vous devez vous référer essentiellement sur ce que vous vivez, voyez, ressentez et pensez ou bien ce sur quoi, votre futur interlocuteur vit, voit, ressent et pense.

Expérimentez…

communication et covoituragePar exemple, s’il s’agit de votre chef de service, vous allez l’aborder sur un sujet qui l’intéresse ou bien auquel vous avez été confronté tous les deux à un moment donné. Ce sujet a pour unique objectif d’initier la conversation qui va se poursuivre naturellement par la suite.

Autre exemple de mise en situation…Essayez de pratiquer le covoiturage collaboratif avec, pour ne pas le citer, le site Blablacar. C’est un terrain de jeu fabuleux!!! Voyez comment accrocher vos partenaires de voyage, comment leur poser des questions orientées, peut être vers la musique ou les actualités que vous entendez, ce que vous voyez..Bref, tentez!!!

A titre personnel, j’adore ce système car il permet littéralement de grandir dans la communication.

Il s’agit bien, avant la rencontre, de s’imaginer un sujet ou un thème et d’aller l’exposer à l’autre, mais sans complexe, avec cette espèce d’ingénuité désarmante, qui peut être drôle et déclencher la conversation.

ridicule-ne-tue-pasC’est toujours la même chose, mais n’ayons pas peur du ridicule et si la personne ne veut pas communiquer, elle vous le fera savoir de toute façon. Et si vous étiez plutôt drôle et à l’aise dans votre approche, rien de grave et tout continuera à tourner même si cela a échoué…

Dites nous en commentaires les situations auxquelles vous avez été confrontées et comment vous avez fait pour aborder les personnes.

Le secret ultime de la communication

Le secret ultime de la communication: S’intéresser sincèrement à l’autre

Y mettre du cœur…

donner de l'amourDans la dynamique consistant à rentrer en lien avec les gens, le fait d’écouter avec sincérité l’autre est un gage réel de notre capacité à développer des relations de qualité.

Il s’agit bien de sortir de la stratégie et d’ouvrir son cœur en se disant que la personne en face de nous est avant tout un être humain et qu’elle mérite d’être écoutée, d’avoir de l’attention et d’être aimée.

Bien entendu, il est possible de communiquer avec des clés que l’on apprend dans tout bon livre de communication et en école de commerce. Néanmoins, pour passer au palier du dessus, il est nécessaire de moins calculer et d’y mettre du cœur.

 De la valeur ajoutée…

valeur-ajouteeQuand nous avons en tête que toute personne mérite de l’attention, il nous est alors possible de se questionner soi même en se demandant la manière dont nous pouvons impacter l’autre positivement.

Quelle valeur ajoutée puis je lui apporter?

  • un sourire
  • un conseil
  • de l’écoute
  • de l’empathie
  • de l’énergie
  • de l’encouragement
  • de la permission
  • de la reconnaissance
  • etc…

Bref, tout un tas de petite chose, qui, au final, ne nous coûte qu’un peu de temps et de bienveillance et  qui peut impacter fortement et de manière positive notre interlocuteur.

Cette démarche, qui s’apparente plus à un état d’esprit général, doit se faire avant tout pour donner et ne rien recevoir. Il ne s’agit pas d’un donnant / donnant…

(suite…)